Fressengeas, Valadeau, et autres vieilles branches

Marcus Aemilius Mamercinus (Consul)500 avant notre ère

Nom
Marcus Aemilius Mamercinus (Consul)
Prénom(s)
Marcus Aemilius
Nom de famille
Mamercinus (Consul)
Naissance 500 avant notre ère (-500)
Décès d’un filsMamercus Aemilus Mamercinus (Dictateur)
426 avant notre ère (-426) (Âge 74 ans)

Décèsoui

Note partagée

Æmilii

Æmilii Données clés Autre(s) nom(s) Gens Æmilia Cognomina Barbula, Lepidus, Mamercinus, Papus, Paullus, Regillus, Scaurus Période Ve siècle av. J.-C. - 39 Magistratures occupées Dictature 6 fois Maître de cavalerie 6 fois Censure 6 fois Consulat 37 fois Tribunat consulaire 13 fois Gens et Liste des gentes romaines

modifier Consultez la documentation du modèle

Les Æmilii ou gens Æmilia constituent l’une des familles les plus importantes de l’histoire romaine. C'est une famille patricienne très ancienne.

La gens Æmilia laisse son nom à la via Æmilia Scaura (construite par le censeur Marcus Æmilius Scaurus) et à la via Æmilia (construite par le consul Marcus Æmilius Lepidus), ainsi qu'à la basilique Æmilia, située sur le Forum Romain, dont la construction a été ordonnée par les censeurs Marcus Æmilius Lepidus et Marcus Fulvius Nobilior.

Cette famille survit au début de l'Empire, mais est l'une des premières à s'éteindre. En effet, les Fabii patriciens disparaissent des fastes en 34, les Aemilii s'éteignent en 39, les Claudii en 68 et les liens des Valerii postérieurs aux Julio-Claudiens avec les Valerii patriciens sont contestés. Les Cornelii disparaissent des fastes consulaires sous Marc Aurèle, avec Servius Cornelius Scipio Salvidienus Orfitus, consul en 178, descendant des Lentuli et des Scipions. Il est le dernier représentant du patriciat républicain ancestral.

Les principales branches de la gens Æmilia portent les cognomina Barbula, Lepidus, Mamercinus, Papus, Paullus, Regillus et Scaurus. Parmi ceux-ci les Æmilii Lepidi se distinguent, tout particulièrement sur la fin de la République.

Sommaire

1 Origines de la famille
2 Sous la République
3 Sous l'Empire
4 Sources
    4.1 Notes
    4.2 Références

Origines de la famille

Plutarque rapporte un certain nombre de légendes sur les rapports possibles entre le deuxième roi romain Numa Pompilius et le philosophe et mathématicien grec Pythagore. Le biographe grec ajoute cependant qu'il ne fait que regrouper toutes ces traditions, en expliquant pourquoi elles sont apparues et pourquoi elles peuvent être réfutables :

La gens est réputée descendre de Mamercus, un fils de Pythagore qui est surnommé Æmylos ou Aimilios pour son raffinement et ses talents oratoires, ou plutôt, « c’est que de quatre fils qu’eut Numa, il en nomma un Mamercus, qui était le nom du fils de Pythagore. C’est de ce fils de Numa que descend la famille des Aemiliens, une des plus nobles d’entre les patriciennes. Ce prince avait donné d’abord à son fils le nom d’Aemilius, pour désigner la douceur et la grâce de son langage1. » Cependant la ressemblance entre le nom Æmilius et le terme grec « aimilios » est vraisemblablement une coïncidence.

Selon les uns, Numa aurait été un « ami de Pythagore2 », selon d'autres, un grand admirateur. Plutarque signale par ailleurs que « d’autres prétendent que Pythagore a vécu beaucoup plus tard et qu’il est postérieur de près de cinq générations à l’époque de Numa2 », ce qui est confirmé par les recherches modernes, qui placent Numa Pompilius au début du VIIe siècle av. J.-C. et Pythagore au VIe siècle av. J.-C., au moment où les Tarquins règnent à Rome. Le fait que Numa Pompilius aurait connu Pythagore ou aurait été l'un de ses admirateurs provient du fait qu'on attribue à Numa une « sagesse si éclairée qui l’a fait passer pour disciple de Pythagore1 ». Certains prétendent que « Pythagore de Sparte, vainqueur du stade à Olympie, à la seizième olympiade, dont la troisième année est celle de l’élection de Numa, fit un voyage en Italie, lia commerce avec ce prince et l’aida à régler son royaume2. »

Cependant, Plutarque est conscient du fait que ces traditions sont peu probables. De plus, il ajoute que « les historiens sont en contradiction sur le nombre de ses femmes et de ses enfants3 » et que certains « auteurs [ont] voulu flatter ces quatre familles [dont les Mamerciens] en les faisant descendre de Numa par de fausses généalogies3 », mais déclare que « ce serait un entêtement puéril que de s’arrêter plus longtemps à l’établir ou à la réfuter1 » et qu'« il ne faut donc pas condamner avec sévérité ceux qui, se fondant sur tous ces rapprochements, soutiennent que Pythagore et Numa ont été contemporains, et qu’ils ont eu ensemble les plus grands rapports4 ». Toutefois, dans toute la biographie de Numa, Plutarque parle des préceptes des pythagoriciens qui auraient guidé les actions du roi4,5,6.

Selon toutes ces légendes et traditions rapportées par Plutarque, il semble donc que la gens des Aemilii déclarait descendre d'un des fils de Numa Pompilius ou de Pythagore. Sous la République

Lucius Aemilius Mamercinus, consul en 484, 478 et 473 av. J.-C. ;
    Tiberius Aemilius Mamercinus, fils du précédent, consul en 470 et 467 av. J.-C. ;

Mamercus Aemilius Mamercinus, tribun consulaire en 438 av. J.-C. ;
Marcus Aemilius Mamercinus, dictateur en 437, 434 et 426 av. J.-C. ;
    Manius Aemilius Mamercinus, fils du précédent, censeur en 418 av. J.-C., consul en 410 av. J.-C. et tribun consulaire en 405, 403 et 401 av. J.-C. ;
    Lucius Aemilius Mamercinus, frère du précédent, tribun consulaire en 391, 389, 387, 383, 382 et 377 av. J.-C. ;
        Lucius Aemilius Mamercinus, fils du précédent, consul en 366 et 363 av. J.-C. ;
            Lucius Aemilius Mamercinus Privernas, fils du précédent, consul en 341 et 329 av. J.-C. et dictateur en 335 et 316 av. J.-C. ;

Caius Aemilius Mamercinus, tribun consulaire en 394 et 391 ;
Lucius Aemilius Mamercinus, maître de cavalerie en 352 av. J.-C. ;
Tiberius Aemilius Mamercinus, consul en 339 av. J.-C. ;
Quintus Aemilius Aulius Cerretanus, consul en 323 et 319 av. J.-C. ;
Marcus Aemilius Barbula Papus, dictateur en 322 av. J.-C. ;
Quintus Aemilius Barbula, consul en 317 et 311 av. J.-C. ;
    Lucius Aemilius Barbula, fils du précédent, consul en 281 av. J.-C. ;
        Marcus Aemilius Barbula, fils du précédent, consul en 230 av. J.-C. ;

Marcus Aemilius Paullus, consul en 302 av. J.-C. et maître de cavalerie en 301 av. J.-C. ;
    Marcus Aemilius Paullus, fils du précédent, consul en 255 av. J.-C. ;
        Lucius Aemilius Paullus (†216 av. J.-C.), dit Paul-Émile, fils du précédent, consul en 219 et 216 av. J.-C. ;
            Lucius Aemilius Paullus Macedonicus (v.230/†160 av. J.-C.), dit Paul-Émile Le Macédonique, fils du précédent, consul en 182 et 168 av. J.-C. et censeur en 164 av. J.-C. ;
                Quintus Fabius Maximus Aemilianus, fils du précédent, consul en 145 av. J.-C. ;
                Publius Cornelius Scipio Æmilianus Africanus minor (185/†146 av. J.-C.), dit Scipion Émilien, frère du précédent, petit-fils adoptif de Scipion l'Africain, consul en 147 et 134 av. J.-C. ;

Marcus Aemilius Lepidus, consul en 285 av. J.-C. ;
        Marcus Aemilius Lepidus (†216 av. J.-C.), petit-fils du précédent, consul en 232 et 221 av. J.-C. ;
            Marcus Aemilius Lepidus (†152 av. J.-C.), fils ou petit-fils du précédent, consul en 187 et 175 av. J.-C., Pontifex Maximus de 180 à 152 av. J.-C., censeur en 179 av. J.-C. ;
                Marcus Aemilius Lepidus, neveu du précédent, consul en 158 av. J.-C. ;
                        Manius Aemilius Lepidus, petit-fils du précédent, consul en 66 av. J.-C. ;

Quintus Aemilius Papus, consul en 282 et 278 av. J.-C. ;
    Lucius Aemilius Papus, fils ou petit-fils du précédent, consul en 225 av. J.-C., censeur en 220 av. J.-C. ;

Lucius Aemilius Regillus, préteur en 190 av. J.-C. ;
Marcus Aemilius Lepidus Porcina, consul en 137 av. J.-C. ;
Marcus Aemilius Lepidus, consul en 126 av. J.-C. ;
Marcus Aemilius Scaurus, (163/†88 av. J.-C.), consul en 115 av. J.-C., princeps senatus de 115 à 88 av. J.-C. et censeur en 109 av. J.-C. ;
    Marcus Aemilius Scaurus, fils du précédent, préteur puis propréteur en Sardaigne ;
        Marcus Aemilius Scaurus, fils du précédent, proscrit en 43, bénéficie de la restitutio de Misène en 39 av. J.-C.
            Mamercus Aemilius Scaurus, consul suffect en 21 ap. J.-C. ;

Marcus Aemilius Lepidus (†77 av. J.-C.), consul en 78 av. J.-C. et déclaré "ennemi public" en 77 av. J.-C. ;
    Lucius Cornelius Scipio Aemilianus, fils du précédent, adopté par les Cornelii ;
    Lucius Aemilius Paullus, frère du précédent, consul en 50 av. J.-C. ;
        Aemilius Lepidus Paullus (†13 av. J.-C.), fils du précédent, consul suffect en juillet 34 av. J.-C. et censeur en 22 av. J.-C. ;
            Trois fils, voir ci-dessous ;
    Marcus Aemilius Lepidus (†13 av. J.-C.), dit Lépide, oncle du précédent, consul en 46 et 42 av. J.-C., maître de cavalerie de 46 à 44 av. J.-C., triumvir de 44 à 36 av. J.-C. et Pontifex Maximus de 44 à 13 av. J.-C. ;
        Marcus Aemilius Lepidus Minor (†30 av. J.-C.), dit Lépide le jeune, fils du précédent ;

Aemilius Macer, poète du Ier siècle av. J.-C., décédé en 15 av. J.-C.

Arbre généalogique des Scipiones Paulli Gracchi Sous l'Empire

Quintus Aemilius Lepidus, consul en 21 av. J.-C. ;
Aemilius Lepidus Paullus, voir précédemment ;
    Lucius Aemilius Paullus, fils du précédent, consul en 1 ;
    Marcus Aemilius Lepidus, frère du précédent, consul en 6 ;
    Marcus Aemilius Lepidus (†39), frère du précédent, exécuté sur l'ordre de Caligula ;

Manius Aemilius Lepidus, consul en 11 ;
Mamercus Aemilius, consul suffect en juillet 21 ;
Lucius Aelius Lamia Aemilianus, adopté par les Aelii, consul suffect 80 ;
Lucius Fundanius Aemilius Aelianus, adopté par les Aemilii, consul suffect 116 ;
Aemilius Iuncus, consul suffect en juillet 182 ;
Aemilius Asper, grammairien latin, vers le IIe siècle ;
Aemilius Papinianus (142/†212), dit Papinien, juriste romain du IIe siècle, préfet du prétoire en 205, assassiné en 212 sur ordre de Caracalla ;
Marcus Aemilius Aemilianus (†253), dit Émilien, empereur d'avril à août 253, date de son assassinat, durant l'anarchie militaire ;
Blossius Aemilius Dracontius, poète latin chrétien de la fin du Ve siècle.

Sources Notes

↑ a, b et c Plutarque, Vies parallèles, Numa, 8
↑ a, b et c Plutarque, Vies parallèles, Numa, 1
↑ a et b Plutarque, Vies parallèles, Numa, 21
↑ a et b Plutarque, Vies parallèles, Numa, 22
↑ Plutarque, Vies parallèles, Numa, 11
↑ Plutarque, Vies parallèles, Numa, 14

Références

Plutarque, Vies parallèles [détail des éditions] [lire en ligne]

[masquer] v · d · m Principales gentes romaines Gens Aemilia · Gens Claudia · Gens Cornelia · Gens Fabia · Gens Iulia · Gens Manlia · Gens Postumia · Gens Servilia · Gens Sulpicia · Gens Valeria Liste des gentes romaines

Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique

Catégorie :

Gens romaine

| [+] Menu de navigation

Créer un compte
Se connecter

Article
Discussion

Lire
Modifier
Modifier le code
Historique

Accueil
Portails thématiques
Article au hasard
Contact

Contribuer

Débuter sur Wikipédia
Aide
Communauté
Modifications récentes
Faire un don

Imprimer / exporter

Créer un livre
Télécharger comme PDF
Version imprimable

Outils

Pages liées
Suivi des pages liées
Importer un fichier
Pages spéciales
Adresse de cette version
Information sur la page
Élément Wikidata
Citer cette page

Autres langues

Български
Català
Deutsch
English
Español
Magyar
Íslenska
Italiano
日本語
Latina
Nederlands
Polski
Русский
Українська

Modifier les liens

Dernière modification de cette page le 9 février 2014 à 17:33.
Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons paternité partage à l’identique ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Politique de confidentialité
À propos de Wikipédia
Avertissements
Développeurs
Version mobile

Wikimedia Foundation
Powered by MediaWiki